Elle n’en peut plus et en désespoir de cause, se déshabille pour faire ressortir son minou qui voudrait bien qu’on le remplisse. Et la mouille qui dégouline de sa fente traduit l’émoi de la cochonne. Mais la belle a plus d’un tour dans son sac, et plus d’un gode qui peut prendre remplacer n’importe quelle bite.

Catégories : Filles seules

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *